Les ateliers créatifs que j’anime

Attachée à proposer la méthode du Journal Créatif® dans le cadre de mon activité professionnelle, j’ai jusqu’à présent animé trois types d’ateliers :

  • Ateliers individuels « Imaginer et concrétiser mon projet professionnel, dans la rencontre avec mes aspirations personnelles ». Menés auprès d’une professionnelle du monde agricole en quête de changement dans son activité, telles ont été les questions que nous avons abordées ensemble : Quels sont les enjeux de cette transition professionnelle ? Quel bilan puis-je faire de mon parcours ? Quel projet construire ? Autour de quelle(s) activité(s) ? Avec quelle articulation entre vie professionnelle et vie privée ? Quelles actions concrètes puis-je mettre en oeuvre pour avancer sereinement ?
  • Ateliers d’une journée « Mieux vivre sa transition professionnelle » proposé via l’Uniagro. Ces ateliers s’adressent à des personnes en changement de poste, en reconversion, en création ou modification d’activité, parce que les carrières des ingénieurs agronomes sont de plus en plus jalonnées par des périodes d’évolutions, synonymes de richesses, mais aussi de questionnements et de doutes. Face à l’attente et au stress, à la nécessité d’adapter son projet, à la difficulté de le présenter à ses proches, de gérer une surcharge d’activité ou au contraire des temps creux, il peut être utile de prendre le temps de mobiliser de façon créative ses ressources intérieures et extérieures pour construire sa période de transition professionnelle comme partie intégrante de son projet professionnel.
  • Ateliers d’une soirée « Ingénieurs-Docteurs, comment valoriser sa spécificité ? Prendre conscience de ses compétences et en parler » proposé via l’Uniagro. Ces ateliers s’adressent à ceux qui ont la particularité d’avoir un double profil combinant la technicité pratique de l’ingénierie et la conceptualisation de la recherche. Comment faire de ce double profil un atout, dans un monde professionnel où la recherche valorise les parcours universitaires, et à l’inverse où le secteur privé a du mal à reconnaître les compétences du chercheur ? Prendre conscience des compétences spécifiques de son double parcours, trouver les mots pour parler de son activité de recherche à des non-initiés, présenter ses compétences et la richesse de son parcours sans en minimiser la valeur, sont les principaux objectifs de ces ateliers.

À l’avenir, j’aimerais développer cette activité et accompagner des femmes et des hommes engagés dans des projets de transitions à l’échelle de leurs territoires et / ou filières agricoles et alimentaires (chef.fe.s d’exploitation, professionnels agricoles, élus locaux et salariés de collectivités territoriales, etc.)

Si vous êtes intéressé.e.s, contactez-moi !

 

RETOUR À LA RUBRIQUE « FACILITATION STRATÉGIQUE ET CRÉATIVITÉ »

 

Un commentaire

Laisser un commentaire