Des savoir-faire et savoir-être

le_facilitateur_transp

Qu’est-ce qui est spécifique de la pratique du facilitateur stratégique de la gestion du vivant ? Quels sont les savoir-faire (compétences répondant à la question « que puis-je faire ? ») et les savoir-être (compétences répondant à la question « que suis-je ? ») qu’il mobilise dans son travail ?

Au cours de ma thèse, cinq grands thèmes d’étude des savoir-faire et savoir-être du facilitateur stratégique sont apparus :

– l’expertise ;

– la neutralité ;

– le caractère « tiers » ;

– la communication ;

– la confiance et convivialité. 

Pour chacun de ces thèmes, j’ai caractérisé le rôle du facilitateur stratégique (le facilitateur est-il ou non un « expert » ? est-il « neutre » dans son intervention ? etc.)

Voici un tableau résumant mes résultats sur ce sujet :

page_savoir_faire_tableau1page_savoir_faire_tableau2

Elise LEVINSON


Ci-dessous les articles explicatifs aujourd’hui disponibles… et bientôt de nouveaux à découvrir !

Vous voulez être informé(e) par mail de chaque nouvelle publication ?
Rien de plus simple ! Il vous suffit de rentrer votre adresse mail dans l’encart « Suivez-moi ! » (bas de page), puis de la confirmer dans le mail qui vous sera envoyé.


Le caractère tiers du facilitateur

Le facilitateur stratégique de la gestion du vivant se place en « tiers » de la situation dans laquelle il intervient. De différentes façons, il se place en « position méta » pour prendre le recul nécessaire à la compréhension et à l’accompagnement des acteurs.

Cliquez sur le titre ci-dessus pour en savoir plus…

0 comments

Le paradoxe de la neutralité engagée du facilitateur stratégique

Etre facilitateur stratégique de la gestion du vivant, est-ce être « neutre » ? La réponse à cette question soulève le paradoxe de la « neutralité engagée » du facilitateur.

Cliquez sur le titre ci-dessus pour en savoir plus…

0 comments

Le facilitateur, un acteur de communication

Établir une communication sereine et efficace avec chacun des acteurs, pour les amener progressivement à en établir une entre eux, voilà l’un des principaux savoir-faire du facilitateur stratégique de la gestion du vivant. Pour y parvenir, l’écoute, la reformulation, la synchronisation, l’empathie et la création d’un langage commun sont des notions et des pratiques qui jalonnent son intervention.

Cliquez sur le titre ci-dessus pour en savoir plus…

0 comments

Un commentaire

Laisser un commentaire